Intervention « Interprétariat : une compétence complexe ? » à l’hôpital Avicenne de Bobigny

Dans le cadre de la Journée Migrant, à l’hôpital Avicenne de Bobigny mardi 28 mai, Khady Camara, interprète à ISM Interprétariat, est intervenue pour témoigner des compétences complexes de l’interprète et du médiateur.

Khady Camara est interprète en soninké, bambara et wolof depuis trente ans à ISM Interprétariat. En qualité interprète-médiatrice à ISM, elle intervient dans plusieurs hôpitaux de Paris et Ile-de-France en médiation santé pour « favoriser les interactions entre patients et professionnels de santé », comme elle l’a expliqué.

« A mon sens il est important que nous, interprètes ISM Interprétariat, montrons notre professionnalisme et notre implication dans le domaine de la médiation en santé », a-t-elle souligné.

Un jeu d’habilité de communication

Grâce à l’interprétariat entre professionnels de santé et patients allophones, Khady Camara a décrit un « jeu d’habilité de communication » qui permet de collaborer avec le médecin et le patient et mettre en évidence les compétences et difficultés de chacun. Et ainsi permettre, entre autres, le bon suivi des traitements.

Cette Journée Migrant à l’hôpital Avicenne a rassemblé des professionnels de la santé pour s’interroger sur la médiation en santé chez les migrants, le rôle, la place et les spécificités des médiateurs en santé. Elle était organisée au profit de l’association La Plage de l’hôpital Avicenne, qui intervient auprès des personnes migrantes vivant avec le VIH.

Le professeur Bouchaud
(au centre) et Khady Camara (à droite), lors de son intervention à l’hôpital Avicenne

2019-06-14T11:27:48+00:0014 juin 2019|